Pour chaque enfant, la rue est une voie sans issue ..... Il a droit à l'éducation, la santé ..... le droit de manger à sa faim ..... le droit d'être vêtu décemment ..... le droit d'être heureux.




...

Centers de Salè Centre Moulay Ali Cherif - Fès Centres Ain Atiq

Mme. Touraya Jaidi Bouabid

Présidente Fondatrice d'AMESIP

LE COMBAT D'UNE VIE.

Devant le constat de tant d'enfants livres à eux-mêmes, exclus dans la plus grande indifférence, des hommes et des femmes de bonne volonté ont décidé d'agir en mettant en place une stratégie de développement de proximité, pour faire régner le vivre-ensemble dans nos quartiers.

L'AMESIP est en prise directe avec la société, nos équipes de travailleurs sociaux donnent le meilleur d'elles-mêmes, sillonnent les rues pour persuader ces enfants que la rue est une voie sans issus ! Voir Plus :

Convaincu que notre société repose sur la solidarité, notre engagement a été d'améliorer le quotidien de ces enfants, tisser des liens avec leur famille, les éduquer, transmettre les valeurs universelles, former les jeunes, stimuler leur créativité, impulser les initiatives et les accompagner, cultiver les projets, générer des activités rémunératrices, dans le but d'ouvrir les esprits, de favoriser l'épanouissement des individus, de retrouver la dignité, de devenir autonome, de faire de la culture un levier de développement humain et de cohésion sociale, d'aider à plus d'espoir en l'avenir, de devenir maître de leur destin, avec pour conséquence, de valoriser le territoire par des initiatives humaines, vivre au présent avec son patrimoine, mobiliser pour un avenir humaniste.

Le succès de ce défi de société nécessite l'implication des collectivités locales, des régions, des organismes nationaux et internationaux, des entreprises socialement responsables, des services de coopération des ambassades, des mécènes, des médias, des influenceurs, des passeurs d'idées et des bâtisseurs de rêves...

Mettons toute notre énergie pour que notre jeunesse soit fière d'être marocaine, et qu'elle se sente utile à son pays. Soyons tous habités pour que nos jeunes trouvent chacun leur place dans le monde. Aidons-les à édifier un Maroc serein, juste et moderne.






QUI SOMMES-NOUS :

Association Marocaine d’aide aux Enfants en Situation Précaire

Au cours des quelques années qui ont précédé 1996, les membres fondateurs de l’A.M.E.S.I.P. ont constaté le nombre toujours plus élevé d'enfants sillonnant les rues de Rabat, pendant les heures scolaires, se livrant à la sauvette à de multiples activités parallèles... Beaucoup d'entre eux avaient commencé à s'adonner à différentes formes de toxicomanie : inhalation de produits hallucinogènes, consommation de psychotropes.

La plupart étaient couverts de vermine et souvent malades. Une enquête pour déterminer leur origine géographique a été diligentée, tous avaient quitté prématurément l’école ou ne l'avaient jamais fréquentée. Dès la fondation de l’A.M.E.S.I.P., nous avons organisé une enquête dont les résultats nous ont indiqué la marche à suivre pour agir avec ef cacité contre ce phénomène des « enfants en situation précaire ».

Très succinctement, cette enquête a révélé les point suivants :
- La grande majorité de ces enfants venaient surtout de Salé et en partie de certains quartiers périphériques de Rabat.
- Tous ces enfants avaient une famille de parents proches mais les liens familiaux étaient distendus ou quasi inexistants.
- Le pourcentage de fillettes par rapport aux garçons était très faible (environ 6%).
- La fourchette d'âges allait de 6-16 ans avec un « pic » autour de 11-14 ans.

Conseil d’Administration






AMESIP EN CHIFFRE

Depuis sa création en 1996, l’Association Marocaine d’Aides aux Enfants en Situation Précaire œuvre sans relâche au profit des enfants et jeunes marocains. Les actions de l’AMESIP visent à accompagner les enfants dès leur plus jeune âge, tout en renouvelant son approche et ses méthodes pour répondre au mieux aux défis et problématiques auxquelles ils sont confrontés. Ainsi, c’est 65.030 enfants et jeunes qui ont profité des actions de l’AMESIP au niveau de ses différents centres.

Préscolaire

Le préscolaire est une étape importante dans l’éveil et la formation de la personnalité de l’enfant. A cet effet, l’AMESIP a mis en place plusieurs unités préscolaires au sein de ses centres du jour pour accompagner les enfants dès leur plus jeune âge.

Salé

  • Centre Shems’y lnbiaat : 600 enfants bénéficiaires.
  • Centre Shems’y Moulay Ismail : 1540 enfants bénéficiaires.
  • Centre Shems’y Sidi Moussa : 370 enfants bénéficiaires
Rabat
  • Centre Shems’y Youssouphia : 320 enfants bénéficiaires.
  • Centre Social de la Femme de l’Enfant : 300 enfants bénéficiaires
Casablanca
  • Centre Shems’y Sidi Moumen : 820 enfants bénéficiaires.

Enfants retirés du milieu du travail.

Consciente que le droit à l’éducation est inaliénable, l’AMESIP œuvre activement pour repérer les enfants en situation de travail, afin de les réintégrer progressivement dans le circuit scolaire traditionnel, ou de les orienter vers des formations professionnelles.

Salé

  • Centre Shem’sy Inbiaat : 4000 enfants réintégrés.
  • Centre Shems’y Moulay Ismail : 3900 enfants réintégrés.
  • Ecole des Arts Culinaires : 200 enfants réintégrés.
  • Centre Shems’y Sidi Moussa : 9245 enfants réintégrés.
Rabat
  • Centre Shems’y Youssouphia : 1000 enfants réintégrés.
Temara
  • Maison du nouveau départ : 675 enfants réintégrés.
  • Ecole des Arts Equestres Shems’y : 350 enfants réintégrés.
Casablanca
  • Centre Shems’y Sidi Moumen : 190 enfants réintégrés.
El Jadida
  • Centre Shems’y El Jadida : 150 enfants de réintégrés.

Cours de soutien scolaire.

Afin d’optimiser les chances de réussite dans enfants dans leur parcours scolaire, l’AMESIP offre des cours de soutien scolaire couvrant les différentes matières du programme scolaire marocain, tout niveau confondu.

Salé

  • Centre Shems’y Inbiaat : 7600 enfants bénéficiaires.
  • Centre Shems’y Moulay Ismail : 7500 enfants bénéficiaires.
  • Centre Shems’y Sidi Moussa : 6500 enfants bénéficiaires.
  • Centre de Ameur pour la formation et l’insertion des jeunes : 300 enfants bénéficiaires
Rabat
  • Centre Shems’y Youssouphia : 1240 enfants bénéficiaires
Temara
  • La Maison du Nouveau Départ : 450 enfants bénéficiaires
Casablanca
  • Centre Shems’y Sidi Moumen : 140 enfants bénéficiaires
El Jadida
  • Centre Shems’y El Jadida : 55 enfants bénéficiaires.

Formation

Considéré comme un tremplin pour une meilleure insertion sociale, l’AMESIP à crée plusieurs formations professionnelles en étroite collaboration avec les ministères compétents. Ces formations couvrent plusieurs publics, entre modernité et tradition et sont axées sur le développement humain.

Salé

  • Ecole des Arts Culinaires : 560 jeunes bénéficiaires
  • Ecole Nationale du Cirque de Salé : 445 jeunes bénéficiaires
  • Centre d’Ameur pour la formation et l’insertion des jeunes : 24 jeunes bénéficiaires
Rabat
  • Centre Social de la Femme de l’Enfant Youssouphia : 300 jeunes bénéficiaires.
Temara
  • Ecole des Arts Equestres Shems’y : 350 jeunes bénéficiaires.
Fès
  • Ecole Kan ya Makkan Rdda : 28 jeunes bénéficiaires.




NOS MISSIONS

L’AMESIP bâtisseur de rêves, bâtisseur d’avenir.

L’Association Marocaine d’Aide aux Enfants en Situation Précaire, reconnue d’utilité publique, est née de la volonté de femmes et d’hommes désireux de créer un avenir meilleur en faveur des enfants et des jeunes marocains.
Partant du constat que la culture, l’éducation, la formation sont des leviers d’amélioration et d’émancipation pour la jeunesse marocaine, l’AMESIP a bâti l’ensemble de son action autour de ces préceptes, pour investir dans l’humain, qui est la ressource fondamentale de toute société désireuse d’avancer et de se développer.
Ainsi, depuis sa création à aujourd’hui, l’AMESIP a diversifié son approche au travers de la création de centres dans plusieurs villes du Royaume, où des formations, des ateliers culturels, des unités préscolaires, sont mis en place en faveur des enfants et des jeunes, pour leur permettre de se dépêtrer du marasme les entourant, et galvaniser leur esprit afin d’exprimer pleinement le potentiel résidant en eux.
A travers l’éducation et la sensibilisation des enfants dès le plus jeune âge, l’AMESIP accomplit d’abord un travail de prévention, maximisant ainsi l’efficacité de son approche. L’accès à la culture dès l’enfance permet d’éveiller les capacités, les sensibilités, favorisant ainsi le développement de l’enfant et son ouverture sur le monde qui l’entoure.

La culture est aussi perçue comme un vecteur d’éducation, notamment aux valeurs civiques et morales, axées sur l’empathie, le respect, le partage, avec la conviction que leur inculquer ces notions dès le plus jeune âge permet de former des femmes et des hommes qui bâtiront la société de demain.

La marque de fabrique de l’AMESIP est de mettre en place dans l’ensemble de ses centres du jour des ateliers culturels : chorales, arts plastiques, théâtre, échecs. Autant d’activités récréatives et ludiques, pour faire chanter les quartiers, dessiner leur destin, exprimer l’être et cultiver l’esprit.

Néanmoins, les aléas de la vie écartent certains enfants du chemin du savoir, de l’école, et de l’émerveillement et les livrent aux affres de la rue où ils sont exposés à la violence, l’ignorance et la détresse.

L’AMESIP, grâce à l’engagement et l’effort de ses travailleurs sociaux présents sur le terrain, va à leur rencontre pour les arracher des terreaux de l’obscurantisme et de l’abandon.

La lutter contre la maltraitance, l’abandon scolaire, et le travail des enfants, sont autant de missions auxquelles l’AMESIP s’attelle avec ferveur au quotidien. Grâce au cours de soutien scolaire, et l’école de la seconde chance, L’AMESIP vise à réinsérer les enfants qui ont décroché progressivement dans le réseau scolaire traditionnel, ou sinon de les accompagner vers des formations professionnelles, croyant fermement dans le droit à une nouvelle chance dans la vie.

La toxicomanie, les MST, et l’oisiveté stérile sont d’autres dangers qui guettent la jeunesse marocaine. A cet effet, l’AMESIP à créer la Maison du Nouveau Départ, premier centre de désintoxication au Maroc, où les enfants victimes du fléau de la drogue sont recueillis pour y être traité et réhabilité.

L’identité est un autre acquis inaliénable de l’enfant. Ainsi, l’AMESIP, au travers de son service juridique, œuvre à la reconnaissance à l’état civil de plusieurs centaines d’enfants par an, afin de restituer les liens familiaux brisés, et permettre aux enfants de jouir de leur droit à l’identité.

La démarche de l’AMESIP ne s’arrête pas seulement au travail de prévention, de sensibilisation et de réinsertion, mais va au-delà, notamment en misant aussi la formation, considérée comme un outil indispensable dans l’insertion socio-économique et de l’accès à la dignité grâce au travail.

Entre tradition et modernité, l’AMESIP a mis en place plusieurs formations, réparties sur ses centres pour répondre aux besoins des différentes populations ciblées. La formation d’artiste circassien de l’Ecole du Cirque du Shems’y de Salé est pionnière en son genre, permettant une réinsertion par le sensible, tandis que L’Ecole des Arts Culinaires forme aux métiers de l’hospitalité. La Maison de la Femme et de L’Enfant de Rabat offre des formations traditionnelles dans les métiers artisanaux ancestraux, et L’Ecole de Arts Equestres de Ain Atig aux métiers de voltigeurs. Les nouveaux métiers ne sont pas en reste, L’Ecole Kan Ya Makkan Rdda de Fès et le Centre de qualification et d’insertion des jeunes d’Ameur forment aux métiers de régisseurs de spectacle et de développeur web, ainsi qu’en photographie, et la PAO.

Consciente, aussi, que l’entreprenariat est un chemin vers l’indépendance, ainsi qu’un levier pour l’inclusion sociale, l’AMESIP encourage ses apprentis à s’orienter vers cette voie, pour penser et offrir de nouvelles alternatives à leur communauté, créer de nouvelles opportunités et participer activement au tissu économique national.

Outre la formation, l’AMESIP s’évertue à connecter l’ensemble de ses formations au travers de manifestations culturelles, notamment sa biennale Karacena, où les différents apprentis sont amenés à pratiquer le savoir-faire acquis, sous la houlette de leurs encadrants, et de compagnons venus de l’ensemble du monde, dans un esprit de partage et de transmission du savoir.

Si la mission principale de l’AMESIP est de lutter contre la précarité pour une meilleure cohésion sociale, elle est aussi une association qui apprend à apprendre de son environnement, tissant des relations de confiance avec des institutions nationales et autres partenaires associatifs œuvrant pour le même objectif, mais aussi au niveau international, développant des coopérations Nord-Sud, ainsi que Sud-Sud, afin d’expandre ses horizons et expériences.

A cet effet, l’AMESIP organise régulièrement des ateliers et journées de formation pour ses équipes, ainsi que celles des associations partenaires, développant ainsi les compétences et permettant la mise en place de nouvelles actions sur le terrain plus efficaces et en phase avec les besoins de la société en termes d’action civile.

L’éducation, la sensibilisation, la formation, la réinsertion, autant de missions dans lesquelles l’AMESIP met du cœur, de la volonté et un travail acharné, avec l’ambition d’étendre la portée de ses actions au travers de l’ouverture de nouveaux centres, de relever le défi de la création d’un Maroc meilleur qui préserve la dignité de ses jeunes, leur unité et leur foi dans des lendemains enchantés.







ASSOCIATION AMESIP (ONG)

Association Marocaine d'aide aux Enfants en Situation Précaire, Reconnue d'Utilité Publique.

L’AMESIP dispose à ce jour de plusieurs centres d'accueil et autre installation, à travers lequels, nous avons en charge, totalement ou partiellement, 1 350 enfants qui étaient en situation précaire auxquels nous dispensons ce dont ils manquent le plus :

- Enseignement non formel (arabe ; français ; informatique ; éducation civique, religieuse, artistique ; loisirs ; sport ; …) pour ceux qui n’ont pas pu avoir un cursus scolaire normal
- Remise à niveau de un ou deux ans pour ceux qui ont encore la possibilité de rejoindre les écoles du Ministère de l’Education Nationale (après tests en accord avec le MEN)
- Prestations de base : repas, habillement, hygiène et soins, fournitures et suivi scolaires, logement si nécessaire, préformation professionnelle puis formation lorsqu’ils ont l’âge requis.
- Cours de soutien pour les enfants rescolarisés par nos soins ou enfants de familles démunies des quartiers où nos centres sont implantés
- Nous travaillons à la restructuration des liens familiaux disparus ou au renforcement de ceux-ci. Nous aidons à résoudre tous problèmes sociaux ou administratifs : Etat Civil,…












DEVENIR PARTENAIRE

Chez l’AMESIP, nous croyons en l’implication grandissante des entreprises dans l’action humanitaire. Quelle que soit leur taille, elles jouent un rôle déterminant dans nos réponses d’urgence, dans nos projets de reconstruction et d’accès aux infrastructures de base, de l’accès à l’éducation et la formation des jeunes en situation précaire. Partenariat financier, partenariat de compétences, don en nature, produits et services solidaires, mobilisation interne, partenariat de recherche… sont autant de façons de s’engager et de travailler ensemble pour secourir les populations les plus vulnérables.

Le Partenariat Financier

Fournir un soutien financier est le moyen le plus efficace de pérenniser les actions et les projets de l’AMESIP.

Notre parcours et la diversité des domaines d'intervention nous permettent de déterminer conjointement les projets qui correspondent à votre volonté de participation.


Les dons financiers peuvent émaner de personnes physiques ou morales, et les sommes versées sont déductibles des impôts. (Pour les informations complémentaires sur la déductibilité, se référer au code général des impôts sur le lien suivant : CGI-2020


Contactez-nous maintenant










DEVENIR MECENE DES PROJETS

Vous souhaitez associer votre image à un événement culturel, artistique, de proximité, porteur de valeurs ? Vous pouvez le faire en devenant partenaire ou mécène et ainsi :

- Montrer votre dynamisme en matière de mécénat/parrainage artistique et culturel.
- Valoriser votre image auprès d’un public, au sein de la ville, région et royaume.
- Bénéficier d’une déduction fiscale du montant du don, en cas de mécénat, sur votre revenu imposable, que vous soyez une personne physique ou morale.

Pourquoi choisir AMESIP-Mécénat ?

  • Vous pouvez nous aider à promouvoir le développement d’artistes émergents et des Startups en nouvelles technologies.
  • Nous sommes en partenariat avec des Médias et Presse qui diffusent nos événements auprès de tous ses adhérents et sur ses réseaux sociaux, vous donnant par conséquence plus de visibilité
  • La communication étant mutualisée sur les villes du royaume, votre visibilité dépassera le territoire régional.

Mécène ou Partenaire ?

Le parrainage est un soutien matériel ou financier, bénéficiant d'une compensation directe par les bénéficiaires pour un travail ou des individus engagés dans des activités d'intérêt humanitaire général. En revanche, un partenariat permet au pair du bénéficiaire de bénéficier de son partenaire. Le soutien peut être un soutien financier ou en nature: fourniture de biens, fourniture de services et / ou de ressources matérielles.

En échange, nous nous engageons à mentionner votre structure sur tous nos supports de communication (affiches, flyers diffusés dans les villes et communiqué de presse envoyé aux médias locaux et régionaux). En cas de don : mention de votre structure sur tous les supports de communication et présence lors des événements (affichage de votre logo sur bannière et possibilité de tenir un stand sur place).

Contactez-nous maintenant











DEVENIR PARRAIN / MARRAINE

Le parrainage est un motif d’appel à la générosité publique et à l’entraide mutuelle. C’est le moyen le plus noble et le plus efficace afin d’aider un enfant et lui redonner le sourire.

Les enfants parrainés

Le choix des enfants à parrainer est un aspect important des activités de l'Association AMESIP. Aider les enfants vise à leur offrir un avenir personnel ; tandis qu’aider leurs communautés vise à développer un avenir collectif pour eux.

L’AMESIP préconise la somme de 100 Dhs par mois ou plus selon la volonté du parrain. Cette somme est utilisée pour aider à la scolarité, le soutien scolaire, l’achat des fournitures scolaires ou tout autre besoin spécifique.

Les parrains peuvent être des personnes physiques ou morales, et les sommes versées sont déductibles des impôts. (Pour les informations complémentaires sur la déductibilité, se référer au code général des impôts sur le lien suivant: CGI-2020

Le parrainage, c’est le lien qui aide l’enfant à se reconstruire et à retrouver le sourire


Contactez-nous maintenant




Contactez nous