Photothèque
vidéothèque

La lutte contre l’abandon scolaire et l’exclusion sociale étaient toujours parmi les défis et les chalenges à relever par l’association AMESIP, et dans ce contexte plusieurs centres ont été ouverts dans notre Royaume et parmi ces centres nous citons le centre Shems’y de Sidi Moumen à Casablanca.

Ce dernier a ouvert ces portes en 2007, en partant avec un petit effectif qui a augmenté au fil des années pour atteindre aujourd’hui un effectif qui dépasse 1250 bénéficiaires dont 820 enfants du préscolaire et 450 enfants de l’éducation non formelle.

l’ouverture à ce jour, nous avons toujours eu une forte demande d’inscription vue les meilleurs prestations offertes par le centre d’un côté et la qualité de l’éducation et l’enseignement d’un autre côté. Dans ce contexte, nous avons aussi inscris des enfants venant d’autres pays avec différentes nationalités (Libye-Tunisie-Congo-Jordanie-Arabie Saoudite-Italie).

Mais pour bien mener et réussir notre action, nous nous réunissons chaque année avec l’ensemble des parents afin de renforcer la communication entre les familles et l’équipe éducatif du centre. Aussi pour les sensibiliser à lutter avec nous contre l’abandon scolaire pour le bien-être et l’épanouissement de leurs enfants.

Et pour bien réussir notre mission éducative et scolaire ; nous prenons en charge les enfants sur tous les plans. Au seuil de la rentrée scolaire et pour aider les familles, nous offrons aux enfants des cartables garnis de fournitures scolaires. Aussi deux repas par jours sont fournis aux bénéficiaires (A midi et lors du goûter).

Et lorsqu’un enfant tombe malade ; il est vite orienté vers le centre médical du quartier ou au pire des cas vers un hôpital pour faire le nécessaire. Si non au cours de toute l’année, nous travaillons avec les enfants sur l’importance de tenir une bonne hygiène corporelle pour garder une bonne santé morale et physique. Et sur ce plan, nous organisons des campagnes de sensibilisation en partenariat avec d’autres associations ou organismes.

Aussi, et dans le souci d’assurer le bien-être des enfants, le centre propose plusieurs activités en parallèle avec la scolarité, selon les motivations, les passions et les capacités de chacun et sur ce plan plusieurs ateliers sont mis à la disposition des enfants : Atelier de chorale ou de musique.

  • des cours de théâtre ou de dance pour ceux qui optent pour l’expression corporelle.
  • des cours de taekwondo ou foot pour les amoureux de sport.
  • Atelier de cuisine.
  • Atelier de chorale ou de musique.
  • Atelier de dessin ou des travaux manuels, ce dernier est l’atelier le plus demandé car il permet aux enfants de développer leurs sens de créativité et d’imagination.

Et tous les articles fabriqués sont exposés lors des festivals de printemps que le centre organise chaque année.

Et pour faire intégrer les enfants dans la société ; nous leurs organisons et proposons des sorties soit dans la nature soit des sorties culturelles comme les journées de patrimoine pour découvrir les coins les plus anciens de Casablanca. Et lors des fêtes religieuses et pour faire le bonheur des enfants; nous distribuons des habits de l’aïd et nous donnons des spectacles si non, nous partageons les rituels religieux comme lors du mois sacré ou lors de la fête du mouton.

C’est ainsi que nous continuons le train-train quotidien de notre vie au centre de Sidi Moumen avec nos enfants ; et notre tâche se poursuit pour les accompagner après réintégration aux écoles étatiques jusqu’à ce qu’ils décrochent leurs bac ou même après. Et pour ceux qui trouvent des difficultés de poursuivre la scolarité, nous les orientons vers une formation professionnelle et nous les aidons à trouver un travail pour pouvoir vivre après dignement en ne comptant que sur eux même.

La lutte contre l’abandon scolaire et l’exclusion sociale étaient toujours parmi les défis et les chalenges à relever par l’Association Marocaine d’Aide aux Enfants en Situation Précaire, et dans ce contexte plusieurs centres ont été ouverts sur l’ensemble du Royaume, à Salé, Rabat, Casablanca et El Jadida.

Depuis l’ouverture à ce jour, nous avons toujours eu une forte demande d’inscription vue la qualité des prestations offertes par les centres Shems’y d’un côté et la qualité de l’éducation et l’enseignement d’un autre côté. Dans ce contexte, nous avons aussi inscris des enfants venant d’autres pays avec différentes nationalités (Libye-Tunisie-Congo-Jordanie-Arabie Saoudite-Italie).

Mais pour bien mener et réussir notre action, nous nous réunissons chaque année avec l’ensemble des parents afin de renforcer la communication entre les familles et l’équipe éducatif des différents centres. Aussi pour les sensibiliser à lutter avec nous contre l’abandon scolaire pour le bien-être et l’épanouissement de leurs enfants.

Et pour bien réussir notre mission éducative et scolaire ; nous prenons en charge les enfants sur tous les plans. Au seuil de la rentrée scolaire et pour aider les familles, nous offrons aux enfants des cartables garnis de fournitures scolaires. Aussi deux repas par jours sont fournis aux bénéficiaires (A midi et lors du goûter).

Et lorsqu’un enfant tombe malade ; il est vite orienté vers le centre médical du quartier ou au pire des cas vers un hôpital pour faire le nécessaire. Si non au cours de toute l’année, nous travaillons avec les enfants sur l’importance de tenir une bonne hygiène corporelle pour garder une bonne santé morale et physique. Et sur ce plan, nous organisons des campagnes de sensibilisation en partenariat avec d’autres associations ou organismes.

Aussi, et dans le souci d’assurer le bien-être des enfants, le centre propose plusieurs activités en parallèle avec la scolarité, selon les motivations, les passions et les capacités de chacun et sur ce plan plusieurs ateliers sont mis à la disposition des enfants :

  • Atelier de chorale ou de musique.
  • Cours de théâtre ou de dance pour ceux qui optent pour l’expression corporelle.
  • Cours de taekwondo ou foot pour les amoureux de sport.
  • Atelier de cuisine.
  • Atelier de dessin ou des travaux manuels, ce dernier est l’atelier le plus demandé car il permet aux enfants de développer leurs sens de créativité et d’imagination. Et tous les articles fabriqués sont exposés lors des festivals de printemps que le centre organise chaque année.

Et pour faire intégrer les enfants dans la société ; nous leurs organisons et proposons des sorties soit dans la nature soit des sorties culturelles comme les journées de patrimoine pour découvrir les endroits les plus anciens de leur ville. Et lors des fêtes religieuses et pour faire le bonheur des enfants ; nous distribuons des habits de l’aïd et nous donnons des spectacles si non, nous partageons les rituels religieux comme lors du mois sacré ou lors de la fête du mouton.

C’est ainsi que nous continuons le train-train quotidien de notre vie au sein des centres Shems’y de l’AMESIP avec nos enfants ; et notre tâche se poursuit pour les accompagner après réintégration aux écoles étatiques jusqu’à ce qu’ils décrochent leurs bac ou même après. Et pour ceux qui trouvent des difficultés de poursuivre la scolarité, nous les orientons vers une formation professionnelle et nous les aidons à trouver un travail pour pouvoir vivre après dignement en ne comptant que sur eux même.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Actualitées
Projets Futurs