Haut
Opération Soleil 2013
  1. LA CHARTE DE L’ECOLE DES ARTS CULINAIRES – SHEMS’Y
  2. L’objectif principal de l’école des arts culinaires est de favoriser l’insertion sociale et professionnelle de jeunes adultes par le biais d’un parcours de formation individualisé et humaniste.

    L’établissement de la parité hommes et femmes est une condition fondamentale de la réussite du projet.

    Dans le cadre de leur formation sociale et civique, les jeunes participeront de façon paritaire aux décisions du CA de l’EAC par l’intermédiaire de 2 représentants élus.

    Les activités sont un ensemble structuré d’actions qui s’exercent simultanément ou successivement dans le domaine du développement personnel et de l’acquisition de compétences sociales, scolaires et professionnelles ;

    Les objectifs intermédiaires :

    Retrouver un rythme social et la confiance en soi.

    Développer des aptitudes en matière de sociabilisation.

    Acquérir des savoirs de base et des savoir-faire.

    S’inscrire dans le développement durable.

    Apprendre l’écoute d’autrui.

    Les outils utilisés :

    L’EAC propose à chaque jeune d’acquérir des repères en amont de leur insertion professionnelle :

    • Les savoirs de base lui permettant de revoir ou d’enrichir ses connaissances.
    • Les activités sportives et physiques pour développer l’estime, la confiance en soi et l’apprentissage des règles de vie en collectivité.
    • Les activités artistiques, culturelles et informatiques permettant de développer leur créativité, leur imagination et leurs savoir-faire.
    • Les ateliers techniques : (cuisine, pâtisserie, boulangerie et restaurant) permettant le choix d’une option professionnelle dans la restauration.
    • Participation à des projets transversaux comme la création ou la participation à des événements associant des domaines culturels, sportifs, artistiques ou professionnels.
    Pédagogie

    Elargir les choix de vie des jeunes en modifiant les représentations qu’ils ont d’eux-mêmes, de la société et du monde du travail.

    Proposer des activités en alternant celles individuelles et celles collectives.

    Ouvrir l’EAC aux intervenants extérieurs du monde professionnel.

    Etre présent dans le partenariat local et être inséré dans le tissu économique environnant.

    Modalités

    Préparation à la vie sociale et professionnelle par les métiers de la restauration et de la boulangerie.

    Les formations se déroulent dans le cadre d’un restaurant d’application ouvert au public. Validées à l’unanimité par le CA de l’EAC le 20/12/2012.

  3. PROJET PEDAGOGIQUE
  4. OBJECTIF DE LA PRISE EN CHARGE ÉDUCATIVE :

    Il s’agit de créer pour ces adolescents, les conditions d'accès à l'insertion sociale et professionnelle par la construction d'un projet individuel et la restauration de l'image de soi.

    Pédagogie
    • Élargir les choix de vie des jeunes en modifiant les représentations qu'ils ont d'eux-mêmes, de leur histoire, de la société et du monde du travail.
    • Proposer des activités, médias de la relation éducative, scolaires, d’insertion et de professionnalisation, en alternant activités individuelles et collectives.
    • Impliquer la famille dans les étapes de la prise en charge.
    • Organiser l'orientation des jeunes.
    • Ouvrir le service aux partenaires, aux intervenants extérieurs, au monde du travail.
    • Être présent dans le partenariat local et être inséré dans le tissu social environnant.
    Les modalités de prises en charge dans le Module des Acquisitions :

    Les trois axes du projet pédagogique :

    • Préparation à la vie sociale et professionnelle par les métiers de  la restauration : cuisine, restaurant et pâtisserie (française et marocaine).
    • Parcours de formation et d’orientation individualisé dans un collectif, soutenu par l’action « Création d’évènements ».
    • L’évaluation se base sur une évaluation initiale à la formation et dans un cadre de progression individuelle. Elle doit être expliquée et positive. Il ne doit pas exister de comparaisons de notes. L’évaluation se veut individualisée et doit l’être dans le cadre de progression personnelle par rapport à des objectifs déterminés.

    L'accompagnement final dans l’orientation vise à apporter un soutien dans le passage vers un emploi,

    La « Préparation à la Vie Sociale et Professionnelle » par les métiers de la restauration :

    Ce module s’adresse prioritairement à des jeunes souhaitant s’orienter professionnellement dans les métiers de la restauration mais aussi à d’autres intéressés par la découverte de la cuisine ou du service en salle.

    Cette formation se déroule au sein de restaurants : 1d’application et 1 pédagogique. Les cours de cuisine visent à l’acquisition de techniques et se concrétisent par des réalisations culinaires valorisantes.

    Les mises en situation professionnelle, tant en cuisine qu’en salle permettent de vérifier, avec le jeune, sa capacité à travailler sous le regard des clients :

    • Ouverture du restaurant à la clientèle,  sur réservation.
    • Accueil de groupes pour une prestation personnalisée.
    • Réalisation, mise en place et service de buffets, cocktails.
    • Prestations externes de type traiteur.

    D’autres ateliers complètent cette formation :

    • Ateliers thématiques culinaires (exposés et dégustation d’un produit).
    • Ateliers « arts de la table » : agencement et décoration de la salle de restaurant ou de buffets lors de prestations extérieures.
    • Technologie (cuisine et salle).
    • Normes d’hygiène alimentaire.

    Les jeunes inscrits dans ce module effectuent des stages pratiques dans des restaurants extérieurs afin de finaliser leur projet professionnel. Ils sont préparés à leurs métiers dans le cadre officiel du référentiel métier régi par le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle.

    Conformément aux orientations proposées par ce dernier le projet de l’EAC intègre dans son projet pédagogique la lutte contre le travail des enfants.

    projet pédagogique la lutte contre le travail des enfants. Ils peuvent aussi bénéficier des activités transversales développées par l’EAC: scolarité, sport, informatique, santé, culture.

    Théâtre, chant, visite de musées, école du cirque, philosophie, concerts, matchs…

    La « Préparation à la Vie Sociale et Professionnelle » :

    Les jeunes inscrits dans cette action sont les plus prêts de l’accès au droit commun. Un emploi du temps fixant des objectifs précis est établi. Ils peuvent en outre bénéficier des activités transversales développées par l’EAC : scolarité, sport, informatique, santé, culture.

    Le Parcours de Formation et d’Orientation Individualisé, soutenu par l’action « Création d’Evènements »:

    Ce module s’adresse à des jeunes dont les choix d’orientation professionnelle ne sont pas encore déterminés. Il a pour objectif de les aider à se restructurer, à récupérer des repères dans un temps et un espace définis, à se mobiliser et à amorcer une relation de confiance dans la perspective d’une élaboration d’un projet professionnel.

    Les activités visent à l’acquisition de savoirs scolaires, de développement de compétences sociales et personnelles.

    Le stage en entreprise, permet, quant à lui, une confrontation du jeune avec le milieu professionnel de son choix.

    Ce module s’appuie sur la "Création d'événements" : organisation de prestations commanditées par des partenaires ou des clients, mettant ainsi en exergue le travail de socialisation et d’ouverture sur l’extérieur. La « Création d’événements » peut aussi valoriser les productions des jeunes dans les différents ateliers de l'EAC.

    Cette activité accessible sans pré requis ni qualification préalable, vise à l'acquisition de compétences communes à tous types de situations sociales et de savoir-faire par la mise en situation professionnelle ponctuelle.

    La place des parents :

    Ils sont tenus au courant de l’évolution de leur(s) jeune(s) apprentis.

    La transversalité :

    La formation d’une équipe d’adultes au service de la formation et de la socialisation des jeunes est un des éléments de leur réussite. Le contenu des enseignements est analysé afin de développer l’esprit de logique et de synthèse. Chaque formateur doit connaître les contenus des autres enseignements afin de retenir les éléments communs susceptibles d’être utilisés en pré-requis.

    Développement durable :

    Développement durable : valoriser la filière des commerçants locaux (Médina) en participant à l’élaboration d’un mini cahier des charges incluant les modalités de règlements, d’hygiène , de sélection des produits, de concurrence… Ce travail peut être transversal.

    La gestion des crises :

    Accueillir simultanément un collectif de jeunes, qui cumulent des difficultés, nécessite une attention particulière pour éviter les phénomènes de répétitions dans les comportements et pour créer et maintenir des liens avec ces jeunes. La compréhension du règlement intérieur ainsi que le comportement des « encadrants » sont des nécessités.

    La prévention de la rupture des liens à travers quelques illustrations :

    Un lieu accueillant :

    • Le souci collectif de l’entretien et de la décoration des locaux veille à maintenir un cadre chaleureux peu propice aux dégradations.

    La co-animation des activités :

    • Des adultes, éducateurs, professeurs techniques ou intervenants extérieurs animent chaque activité. Cette co-gestion du groupe apporte une complémentarité de connaissances, de rôles et d’attitudes. Elle permet la continuité et la pérennité des ateliers. Elle génère de la détente, désamorce les montées en symétrie par une triangulation de la relation.

    Les différents temps de la vie institutionnelle:

    • La pédagogie alterne les activités individualisées et les activités de groupe tout en composant un « maillage » entre les objectifs d’acquisition et ceux de socialisation.
    • Certaines activités visent à la responsabilisation du jeune, d'autres sont organisées pour créer une dynamique de groupe, apprendre la réflexion, découvrir et reconnaître ses propres compétences et celles des autres (philo, activités sportives, culturelles et d’expression…).
    • D'autres temps de la vie institutionnelle (entretiens individuels, repas, pauses, réunions jeunes/adultes…) contribuent à rétablir une relation à travers un collectif mais aussi à entamer une réflexion plus personnelle sur les comportements et leurs conséquences individuelles.

    Le symptôme de l'absentéisme pour signifier une présence:

    • Aucune absence n'est banalisée, chaque jeune est attendu selon son emploi du temps personnel. Chaque retour après absence donne systématiquement lieu à un entretien individuel qui permet d'aborder les difficultés, de recréer un lien et de rappeler le cadre.
    • L'absence est gérée au cas par cas mais passe par les mêmes étapes successives selon un processus défini, sollicitant le jeune, sa famille et les services associés à la prise en charge. Une absence prolongée sans contact téléphonique ni retour du jeune, provoque un entretien familial afin d'échanger sur le sens de la présence du jeune dans le service, voire d’en redéfinir les contenus.
  5. REGLEMENT INTERIEUR DE L’ECOLE DES ARTS CULINAIRES – SHEMS’Y
  6. Préambule

    Le présent règlement intérieur fixe les droits et les devoirs des élèves de l’Ecole des Arts Culinaires. Pour les articles qui les concernent. Il s’inspire des principes de tolérance, de respect d’autrui et d’ouverture indispensable au bon fonctionnement d’une Ecole des arts culinaires. Il vise également à créer les conditions d’organisation du travail dans un climat de confiance et de coopération où la réussite du projet commun favorise l’éclosion des talents individuels et de qualités personnelles de ceux qui s’y impliquent.

    Admission des élèves

    L’école des arts culinaires est une école de formation professionnelle artistique. Elle développe, en accord avec le ministère de la formation professionnelle, des cursus de formation en alternance conduisant à l’exercice de la profession des métiers d’hôtellerie. Ces cursus préparent :
    La cuisine
    La boulangerie et la pâtisserie
    Les services

    Fonctionnement général
    Tenue

    Les tenues vestimentaires des élèves doivent toujours être propres et adaptées aux activités pratiquées. Les élèves changent de tenue aux vestiaires en arrivant de l’extérieur, revêtent la tenue spécifique à l’activité et rangent leurs effets dans le casier aux vestiaires. Aucun vêtement ne sera abandonné dans les salles de travail.

    Les tenues de travail sont déterminées par les professeurs intervenants. (En général, il s’agit d’un tablier, d’une veste, d’une toque et de chaussure.) La tenue doit être conforme à l’atelier pratiqué. Les tenues de travail ne doivent pas être stockées dans les casiers. Chacun a la responsabilité de les rapporter à la maison et de les nettoyer pour garantir une hygiène stricte.

    Quelle que soit la tenue portée les élèves doivent être conscients qu’ils représentent l’école des arts culinaires en toutes circonstances.

    Le port de bijoux et de montres est interdit pour des raisons de sécurité et d’hygiène.

    Accès à l’école des arts culinaires – visites – circulation dans l’établissement

    Chaque élève a une carte délivrée par l’école des arts culinaires. Elle est personnelle et ne peut être prêtée. Sa perte entraine des sanctions. Elle permet l’accès aux lieux et aux installations autorisées dans les pratiques habituelles.

    Pour se dérouler sereinement, dans la concentration et dans la sécurité, les activités de formation ne supportent pas les passages bruyants ni les circulations désordonnées. Chacun doit donc prendre conscience des perturbations qu’il provoque pour les éviter.

    Les visites sont autorisées à condition d’être auparavant signalées à la direction. La circulation libre des personnes extérieures n’est pas autorisée pour des raisons de sécurité. La porte d’entrée est ouverte de 8h à 9h puis sur les temps d’entrée et de sortie des publics. Le planning est affiché sur le tableau de l’administration. Le reste du temps la porte est fermée et les personnes qui souhaitent entrer sonnent.

    Un contrôle strict peut être fait à la demande du personnel de direction en vue d’éviter les vols.

    Vacances

    Les dates de rentrée et de fin d’année scolaire sont fixées par la direction en concertation avec le Conseil pédagogique. Le temps de repos programmé est nécessaire et doit être respecté. Il s’agit des samedis et dimanches, des fêtes nationales et religieuses et du mois d’août. Lors des mises à disposition professionnelle, les horaires de travail peuvent évoluer et suivre les nécessités du travail. Les élèves sont tenus de les suivre scrupuleusement.

    Suivi des présences

    La formation dispensée à l’école des arts culinaires est exigeante car les objectifs sont ambitieux. Chaque apprenti doit donner le meilleur de lui-même pour recevoir le meilleur des autres. Tous les cours ont leur raison d’être et sont également importants. La présence à chaque moment de formation est obligatoire. S’absenter sans raison, sans prévenir, sans justifier sera considéré comme une faute… Les sanctions adaptées à chaque situation seront prises immédiatement par la direction.

    Les retardataires doivent impérativement passer par l’administration avant d’accéder au cours s’ils y sont autorisés. Des retards répétitifs seront considérés comme un désintérêt et entraîneraient des sanctions qui seront prises par la direction.

    Les stages

    Les stages sont nécessaires. Les élèves auront à pratiquer plusieurs stages dans l’année. Ces stages sont obligatoires et des travaux pourront être demandés dans le cadre de certaines unités d’enseignement.

    L’accès aux ressources

    L’école des arts culinaires développe un centre de ressources interne. Il comprend :

    • - Une salle d’informatique permettant d’accéder aux sites professionnels sur internet,
    • - Une salle polyvalente de projection pour visionner des films de cinéma et des documents pédagogiques ou d’écouter différentes musiques en vue d’un travail artistique,
    • - Des ressources documentaires (livres, cd, dvd, dossiers photocopiés) qui peuvent être consultées mais pas empruntées.

    Ces ressources et ces espaces de consultation seront ouverts pour tous les cours qui en auraient besoin (sur demande anticipée), et tous les jours sous le contrôle d’un encadrant. Sur des projets spécifiques nécessitant un travail sur l’ordinateur (logiciels bureautiques) des créneaux d’ouverture seront décidés sur demande auprès de la direction.

    Gestion du matériel

    A la fin de chaque séance de travail, les élèves sont tenus de ranger les matériels utilisés lors de la séance afin de laisser l’espace de travail disponible pour la séance suivante. Ce temps de rangement doit être intégré à la séance pour ne pas gêner l’activité suivante.

    Informatique
    Sécurité informatique

    Dans tous les cas, les élèves s’engagent à respecter les consignes d’utilisation du matériel et notamment à n’effectuer aucune modification ou démontage des matériels, aucune modification de la configuration du système d’exploitation ni des logiciels, aucune copie illicite des ressources ou des logiciels, aucune installation personnelle de logiciels sur les ordinateurs.

    Il est rappelé à tous que l’accès à des sites internet à caractère pornographique, pédophile, raciste, xénophobe ou sectaire est évidemment interdit. Outre les sanctions disciplinaires, les auteurs de ces faits s’exposent aux peines prévues par la loi en vigueur.

    Entretien du matériel et des locaux

    L’entretien des matériels est une nécessité absolue pour garantir l’hygiène et la sécurité. Les élèves sont sollicités pour cet entretien qui fait partie du quotidien. Des ateliers sont donc organisés pour le nettoyage, la vérification des surfaces de travail et des différents matériels.

    Risque incendie

    Il est absolument interdit de toucher aux installations électriques, de réaliser des branchements de fortune ou de modifier les installations existantes.

    Toute conduite susceptible d’augmenter le risque d’incendie est prohibée.

    Objets dangereux

    Il est formellement interdit d’introduire dans l’enceinte de l’école des arts culinaires tout objet ou produit dangereux.

    Utilisation des installations de l’école

    Il est interdit d’utiliser les installations servant à la formation à l’insu de l’équipe pédagogique de l’école. Tout travail autonome doit être signalé et autorisé. L’utilisation des équipements en dehors des heures d’ouverture de l’école constitue une faute grave car la sécurité n’y est pas assurée. Des sanctions exemplaires seront prises par la direction.

    Propreté et hygiène corporelles

    Un effort particulier est demandé aux élèves de l’école des arts culinaires. Ils sont tenus d’obéir aux règles élémentaires d’hygiène en utilisant correctement les installations sanitaires à leur disposition. Une douche quotidienne avec un produit hygiénique est un minimum après le travail physique. Les professeurs, les intervenants ainsi que l’équipe administrative se réservent la possibilité de refuser l’accès aux activités de l’école si ces consignes n’étaient pas respectées.

    Tabacs et produits stupéfiants

    L’école des arts culinaires est un lieu non fumeur. La consommation de tabacs et de produits stupéfiants assimilés sous quelque forme que ce soit y est interdite. L’introduction, la détention et l’usage de produits stupéfiants y sont totalement proscrits et passible de sanctions disciplinaires et de poursuites judiciaires.

    Vivre ensemble
    Comportement et discipline

    La qualité de la vie et du travail à l’école des arts culinaires passe par l’adoption par tous de comportements dignes, harmonieux, responsables et respectueux, y compris à l’occasion des actes les plus simples de la vie quotidienne. Il n’est pas possible d’accepter que des attitudes individuelles perturbent la qualité de l’ambiance et des relations internes, pour quelque motif que ce soit, et mettent en cause les efforts humains et financiers consentis par les partenaires de l’école et par chaque personnel pour offrir aux élèves les conditions de travail optimales.

    Sanctions

    En cas de manquement au présent règlement intérieur, des sanctions peuvent être prises à l’encontre de contrevenant :

    • - Les professeurs peuvent ainsi refuser l’accès à leur cours ou évincer l’élève du cours si celui-ci ne respecte pas les règles de travail,
    • - Des sanctions plus lourdes ou adaptées à la situation peuvent être prises par la direction qui cherchera autant que possible à convenir les punitions en travaux d’intérêt général.

    En cas de manquement grave, le Conseil de discipline est saisi par le Directeur. Le Conseil de discipline comprend la Présidente de l’association et les Directeurs ainsi que les membres de l’équipe pédagogique. Il peut être saisi sans délai et statuer immédiatement en prenant des décisions qui vont jusqu’à l’exclusion temporaire ou définitive.

    Récompenses

    Le Conseil pédagogique peut décider de récompenser un élève particulièrement méritant et impliqué dans la vie de l’établissement par l’octroi d’une bourse d’études.

    Règles de politesse

    Les élèves de l’école des arts culinaires doivent avoir un comportement et des attitudes respectueuses envers autrui, qu’ils soient personnels ou visiteurs, partenaires ou publics. Les élèves sont tenus de dire « bonjour » à toute personne qu’ils croisent pour la première fois de la journée . Ces recommandations fond l’objet du projet pédagogique de l’EAC.

    Respect d’autrui

    Toute forme de violence (harcèlement, agressions verbales ou physiques, bizutages, vols, rackets, dégradations, etc.) est formellement interdite et passible du conseil de discipline. Tout contrevenant risque l’exclusion définitive ainsi que les poursuites judiciaires correspondant à son délit.

    Silence et calme sont exigés dans l’enceinte de l’école des arts culinaires.

    Dans le réfectoire, une tenue et un comportement corrects sont exigés (respect des personnels de service, non gaspillage des aliments, préservation du calme et de la tranquillité des autres).

    L’honnêteté dans les propos et les attitudes, l’ordre, la propreté et le respect des horaires constituent également autant de signes tangibles du respect porté à autrui. Les élèves sont donc tenus de mettre en application ces règles simples.

    Détention et utilisation d’objets ou de matériels divers

    Les élèves peuvent utiliser leur téléphone portable dans l’enceinte de l’école des arts culinaires uniquement à l’extérieur des locaux et en dehors des heures de cours.

    L’utilisation des baladeurs est autorisée en dehors des cours et avec un casque ou dans un cadre pédagogique nécessitant une diffusion musicale.

    Les appareils photos et les caméras sont autorisés dans une perspective pédagogique. Les prises de vue des personnels, des élèves doivent obligatoirement être soumises à l’accord des intéressés.

    Droit à l’image

    Les élèves abandonnent leur droit à l’image dans le cadre de la promotion de l’école et consentent à ce que des captations et des images de leur travail, en cours de création ou abouti, soient utilisées et diffusées par quelque canal que ce soit.

    L’école s’engage à ne jamais céder les droits à l’image des intéressés dans le cadre d’activités commerciales ou lucratives indépendantes du développement de sa mission.

    Activités organisées par les élèves

    Ne peuvent se dérouler dans l’enceinte de l’école que les activités autorisées par la direction. Les élèves qui souhaitent organiser un événement dans les locaux doivent toujours soumettre leur projet à la direction avant de l’annoncer ou de la réaliser.

  7. EVALUATION PROJETEE Bilan de compétences personnalisé
  8. Nom de l’apprenti :

    A: acquis ; B: doit progresser ; C : non acquis

    Bilan de compétences professionnelles : savoir-faire

    • Techniques
    • Apprécier
    • Choisir et utiliser les produits
    • Lire une information qualitative
    • Contrôler les coûts
    • Organiser
    • Planifier son travail et gérer son temps
    • Choisir et utiliser le bon matériel
    • Réaliser
    • Réaliser des préparations préliminaires
    • Réaliser des appareils (sauces, fonds…)
    • Confectionner des préparations en pâtisserie
    • Dresser des préparations culinaires
    • Maintenir un lieu de travail propre, entretenir les lieux et le matériel
    • A
    • B
    • C
    • Observation

    Bilan d’attitude professionnelle : savoir-être

    • Attitudes et savoir-être
    • Faire preuve de curiosité professionnelle
    • Effectuer son travail en respectant les consignes et sans attendre les ordres
    • Respecter les horaires de travail
    • Faire preuve de motivation
    • Faire preuve de dynamisme
    • Avoir une tenue propre, adaptée au milieu professionnel
    • S’intégrer activement dans une équipe
    • Garder la maîtrise de soi
    • Savoir d’adapter aux remarques
    • Faire preuve de discrétion, être poli
    • Culture professionnelle (technologies culinaires)
    • Traiter, analyser des informations
    • A
    • B
    • C
    • Observation

    Bilan des compétences en français



    Niveau en français compréhension écrite 

    Lecture d’une fiche technique

    Lecture de consignes 



    Niveau en français : conversation usuelle 

    Compréhension et expression orale


    Observations

    Fait à

    Le

    Evaluateurs :

    Apprenti :